Arbre généalogique ? (pourquoi et comment le faire)

Qu’est-ce qu’un arbre généalogique ?

Un arbre généalogique est la forme la plus courante de documentation visuelle de l’ascendance d’une personne. La plupart des arbres généalogiques comportent une case pour chaque individu et chaque case est reliée aux autres pour indiquer les liens de parenté. En plus du nom d’un individu, chaque case peut inclure des dates, un lieu de naissance et d’autres informations, en fonction de la complexité souhaitée du diagramme d’arbre généalogique.

En général, une génération est organisée en un seul niveau, de sorte qu’il est facile de voir d’un coup d’œil quels ancêtres ont précédé quelle génération parce qu’ils sont physiquement au-dessus d’eux sur l’arbre.

Une ligne horizontale entre deux cases indique un mariage. Une parenthèse entre un couple et un ensemble de cases inférieures indique les enfants issus de ce mariage. Bien que la plupart des arbres généalogiques poussent verticalement, ils sont parfois aussi dessinés de côté.

Pourquoi faire un arbre généalogique ?

C’est vrai, à quoi bon ? Qu’est ce que vous essayez de prouver en fait ? Vous vous croyez supérieur ? Non… Bien sur que non, il ne s’ait pas là de gonfler votre égo parce que vous seriez cousin au 13ème degré de la famille royale Norvégienne.

Pour votre santé

Les arbres généalogiques aident également les professionnels de la santé à répondre aux questions. Avec la sophistication croissante de la génétique, les chercheurs, les épidémiologistes et les scientifiques de toutes sortes peuvent trouver de précieux indices pour guérir les maladies dans les arbres généalogiques.

Vous pourriez également avoir besoin d’établir un arbre généalogique si vous êtes atteint d’une maladie génétique ou pour voir dans quelle mesure vous êtes susceptible de transmettre une maladie à vos enfants. Si votre famille et celle de votre conjoint sont porteuses d’un gène de la mucoviscidose, par exemple, vous aurez une forte probabilité de transmettre cette maladie à vos enfants. Le fait de connaître les problèmes médicaux de votre arbre généalogique peut vous aider à prendre des décisions importantes.

Un éveil de conscience

Il vaut mieux connaître son passé pour vivre sereinement et préparer son futur. Car un arbre sans racines meurt.

Voilà quelques poncifs qui ont pourtant une véritable profondeur !

En effet, même s’il existe des personnes adoptées complètement détachées de la famille et capable d’être complètement ancré dans le présent voire ultra focus comme par exemple la 3ème fortune japonaise qui est un homme adopté d’origine coréenne ou bien encore l’homme le plus riche du monde comme Jeff Bezos, également adopté.

Il n’est pas nécessaire de connaître son arbre généalogique, sauf si c’est ce que vous ressentez au plus profond de votre vie.

Et puis, nous ne connaissons pas réellement la vie de Jeff Bezos ni l’intimité de Masayoshi Son, et encore moins ces anonymes adoptées ou non qui ne connaissent pas grand-chose de leur passé mais qui sont complètement alignés avec leur forces et faiblesses et donc en pleine réussite.

Mais ceux qui souffrent d’un mal être profond, psychologique, ou bien physique aussi, comme une maladie rare, il sera pertinent de faire un arbre de généalogique !

En plus c’est amusant !

C’est un cours d’histoire interactif ! Parce que la généalogie vous donne une véritable idée du rythme auquel le temps passe. La généalogie vous oblige à parcourir l’histoire par étapes de 20 à 30 ans, génération après génération, en complétant chaque étape. Alors que l’histoire comprime souvent le temps ou le « télescope », de sorte que deux cents ans de la période médiévale sont couverts en beaucoup moins d’espace que deux cents ans de la période moderne.

Nous savons très bien qu’il faut beaucoup de générations pour passer de 1720 à 1950. La généalogie nous rappelle qu’il nous faut exactement le même nombre de générations pour passer de 1220 à 1450. Elle nous oblige à choisir notre chemin pas à pas à travers ces longues années médiévales immuables.

C’est original.

C’est une façon pour le non-professionnel de faire des recherches originales. Quel que soit votre enthousiasme pour la guerre civile anglaise ou la régence, l’amateur ne dira jamais rien de nouveau sur ces sujets, ni n’apportera rien qui ne puisse être lu dans un livre du commerce. Même pour l’historien professionnel, dire quelque chose de vraiment nouveau et significatif sur Shakespeare ou la bataille de Waterloo est une tâche. Ce n’est que dans l’histoire locale et l’histoire familiale que l’on peut se lancer, que l’on peut devenir la première personne à découvrir quelque chose. Tout le monde devrait se spécialiser, et l’amateur, au lieu de faire sa propre biographie à moitié cuite d’Henry VIII ou de Winston Churchill, devrait faire le village où il a grandi, et la famille dans laquelle il est né, s’il veut vraiment apporter quelque chose au monde.

Comment faire son arbre généalogique ?

Un arbre généalogique peut comprendre diverses informations sur une famille. Souvent, les noms des individus, les relations entre les différents membres de la famille, leurs dates de mariage et de décès, et leur âge au moment du décès sont documentés. En outre, leurs professions, l’historique de toute maladie génétique et un facteur personnel concernant la personne sont documentés dans un arbre généalogique afin de commémorer ou de personnaliser l’arbre…

Rassemblement des faits pour votre arbre généalogique

C’est une chose de dire qu’on veut développer un arbre généalogique, et une autre de s’atteler à le construire. L’élaboration d’un arbre généalogique peut être un processus long. Heureusement, il existe de nombreuses façons de s’y prendre.

Le mieux est de commencer par la génération actuelle et de remonter dans le temps. Vous aurez évidemment une grande connaissance de votre génération et de vos parents et pourrez donc la construire à partir de là. Remplissez les informations que vous souhaitiez accumuler sur chaque personne et remontez ensuite aux générations précédentes. Contactez et interrogez tous les parents vivants que vous connaissez et indiquez les dates et les informations qui vous sont accessibles.

Si et quand cela s’avère être une impasse, ou si vous êtes sceptique quant aux informations que vous recevez, vous pouvez les vérifier auprès de diverses sources tierces qui contribueront à légitimer les informations que vous recueillez. Les certificats de naissance, de mariage et de décès sont tous des outils couramment utilisés pour identifier l’histoire familiale que vous avez recueillie et constituent des sources pour des enquêtes plus approfondies.

Une fois que vous avez les noms des parents que vous investissez, vous pourrez peut-être faire des recherches sur la lignée familiale sur des sites web d’ascendance qui recherchent des documents dans les archives publiques, y compris les listes de voyages en bateau, ainsi que dans d’autres sources de documents publics. Comme vous accumulez une quantité importante de données sur l’histoire de votre famille, vous devriez être en mesure de remplir des données qui peuvent être utilisées pour constituer votre arbre généalogique de manière nouvelle et intéressante, ce qui vous permettra de poursuivre vos tentatives de recherche.

Les outils en ligne

Ce qu’il y a de très intéressant avec ces entreprises spécialisées dans la génétique, c’est la possibilité de nous connecter avec des profils génétiques similaires au notre. Soit le meilleur moyen pour récolter de nouvelle source de grande valeur sur votre famille !

En effet, lorsque vous partagez votre salives à une de ces entreprises américaines (car ce service est interdit en France) comme :

Vous avez ensuite la possibilité de connaitre le nom des personnes qui vous ressemble le plus !

A vos risques et périls

Le danger avec ces nouveaux outils, revient à livrer vos données de santé à des entreprise très opaques.

En effet, si vous êtes clients d’une société qui conservent vos données dans leur centre alors vous serez sous la menace de voir ses précieuses informations car intimes (maladie génétique, neurologique) être partagées à d’autres entreprises comme des mutuelles ou assurance santé, de la recherche médical ou pharmaceutique.

Certaines chartes que l’on vous soumet, assure être dans la plus stricte confidentialité. Seulement ces entreprises sont obligées de dire cela car sinon ce ne serait pas vendeur.

De plus, rappelez vous du scandale de Cambridge analytica où Facebook utilisait nos données à notre encontre, malgré sa promesse, qui plus est pour nous manipuler ! Cela montre bien la faiblesse de ce genre de parole.

Et l’intimité de votre famille ?

Un dernière chose sur les dangers que représente ces test ADN c’est de violer l’intimité de vos parents proches.

Car oui, si vous êtes l’heureux client de MyHeritage ou de 23andMe, vous faites participer de facto, votre sœur ou votre frere par exemple. Seulement celui-ci n’aura peut être pas envie de patager ses origine à une entreprise américaine.

M’enfin j’arrête avec les dangers !

Seulement j’étais bien obliger d’en parler et surtout d’évoquer les cas les plus dangereux. En effet, il est possible qu’aucune de ces données ne fuite aussi, que votre vie privée soit intacte.

Il faut faire les chose en pleine de conscience dans tous les cas.

D’autres ressources

Voici quelques sites qui pourront vous aidez à établir votre arbre généalogique :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *