Le poids de la tradition

Cet article est un récit d’une constellation vécu par un des intervenants, l’auteur même de ce texte. Il est, je l’espère, le premier d’une longue série. Comme tout bon prototype, il est imparfait mais l’essentiel est présent.

Vous retrouverez l’évolution de la constellation familiale à travers des « étapes ». Cela n’est que ma vision extérieure et non celle de l’animatrice de la constellation familiale. C’est aussi une manière pour moi de vous faire mieux comprendre le dénouement d’une constellation même si cette façon de faire sera peut être amenée à changer au fur et à mesure des récits de constellations familiales.

Malheureusement je ne peux trop m’épancher sur les informations personnelles des personnes constellées car il s’agit de leur vie privée. Un certain anonymat est de rigueur.

La personne constellée :

D. C.

Les intervenants :
  1. D. C.
  2. La mère
  3. Les sœurs
  4. Le grand père
  5. La tradition

Problématique de cette constellation familiale :

D. C. souhaitait être constellé pour enfin pouvoir être respectée. Elle subit depuis toute petite les colères de son entourage familiale et cela se poursuit encore aujourd’hui au travail.

En effet, sa collaboratrice mais aussi supérieure en chef est colérique et cela cause des situations graves qu’elle ne veut plus tolérer. La constellée précise qu’un collègue de travail a dû se mettre en arrêt maladie pendant 2 jours après avoir subit un entretient avec cette fameuse responsable.

Situation personnelle :

La personne est âgée et issue d’une famille maghrébine avec notamment 7 frères et sœurs. Son grand père maternel est également issu d’une grande famille.

Etape 1 :

Présence dans la constellation de : La constellée, la mère

A ce moment là dans le système, la personne jouant le rôle de la constellée se trouve éloignée de sa mère. La constellé jouée se fait discrète. La mère ne montre pas de signe d’affection particulier.

L’animatrice ne peut tirer de ces premiers échanges qu’une atmosphère froide sans grande révélation.

Etape 2 :

Présence dans la constellation de : La constellée, la mère, les sœurs

Nouvel intervenant : Invitation des sœurs

L’animatrice de la constellation familiale fait intervenir les sœurs. La relation entre les sœurs et la constellé est mauvaise. Il y a très peu de respect accordé à la constellé.

L’animatrice de la constellation familiale continue les échanges entre les différents intervenants et il apparaît que la mère souhaite simplement que le temps passe sans que des histoires familiales viennent la fatiguer.

Au milieu du système, la constellé occupe toujours une position assez soumise. Toujours aucun amour, ni chaleur humaine ne se dégage des participants entre eux.

Etape 3 :

Présence dans la constellation de : La constellée, la mère, les sœurs, le grand père

Nouvel intervenant : Invitation du grand père

L’animatrice pose une question a D. C. qui assiste toujours à sa constellation familiale, elle souhaite savoir quelle est la relation de sa mère avec son père. On apprend que celle-ci a perdu son père très jeune (avant ses 10 ans, dans son pays natal).

L’intervention du grand père change la face de la mère. Celle-ci est obnubilée par son père et complètement désintéressée de ses filles.

Le grand-père lui n’a que très peu d’intérêt pour sa fille. Il éprouve davantage de curiosité pour sa petite-fille, mais de manière générale, il est assez absent du système voire un peu en retrait.

L’animatrice continue de sonder les cœurs de tous les intervenants.

Malgré la froideur affichée du grand-père pour sa fille (la mère de la constellé), celle-ci continu d’afficher un sourire béat faisant fi des terribles déclarations de son père. L’image d’un pot de colle illustre bien la situation de la mère avec le père.

Pour faire tomber les masques, l’animatrice de la constellation demande à la mère de s’adresser à son père. Elle demande à D. C. en aparté comment dire « papa » en arabe. Puis demande à la mère de s’adresser à son père par ces mots « beba (papa en arabe), moi aussi j’ai beaucoup souffert ».

Par ces mots, le grand-père fait ressortir une colère immense.

On apprend au gré des différents échanges de chacun, l’importance des qu’en dira-t-on, de l’image renvoyée en société et de la tradition quant aux choix de vie qui ont été appliqués. Notamment celui d’avoir plusieurs enfants.

Etape 4 :

Présence dans la constellation de : La constellée, la mère, les sœurs, le grand père, la tradition

Nouvel intervenant : Invitation du concept de la tradition

L’arrivé d’un concept comme la tradition dans le système permet aux intervenants concernés de réagir et ainsi de débloquer des situations.

Le grand père s’est effondré à l’arrivé de la tradition. La personne en charge de jouer le grand-père s’est mis à hurler pour expier toute la colère qui était en lui. Les déclarations de celui-ci nous faisaient comprendre à demi-mot qu’il était mort pour également échapper au poids de la tradition, de la responsabilité d’une famille nombreuse.

Cette même tradition était très lourde dans la vie de la mère. Son comportement initial, cherchant à atténuer toute forme de révolte pour ne pas se fatiguer quitte à devenir violente à l’égard de la constellé était dû à la tradition. Cette fatigue à laquelle elle espérait vainement échapper était finalement dû au poids de l’éducation de tant d’enfant, obligé par la tradition.

Dénouement de la constellation familiale :

Après ces révélations, le regard que tenait la mère pour sa fille (la constellé) avait changé. La présence toxique de celle-ci ne se faisait plus sentir. On avait crevé l’abcès et la constellé avait dorénavant beaucoup plus de place dans le système.

La constellé, intervient elle-même dans le système pour s’imposer à travers un regard pour chaque intervenant accompagné d’une phrase « je suis D. C. »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *